Contrats précaires et menaces sur leur emploi au sein d’Europe 1 :  Les journalistes d’E1.fr en grève de 24 heures ce mardi 9 avril

 

   Vous êtes nombreux à vous informer via le site Europe1.fr. Mais savez-vous qui sont les journalistes qui alimentent chaque jour les sujets que vous lisez ? Des journalistes professionnels, titulaires de la carte de presse depuis plusieurs années, investis à fond dans le traitement de l’actualité, en lien étroit avec leurs collègues de la rédaction radio. Ils remplissent les tableaux de service du 1er janvier au 31 décembre, sont à leur poste chaque jour de 5h à 23h, assurent une veille constante de l’actualité, enrichissent le traitement de l’info sur l’antenne par leurs analyses et leurs dossiers.

   Au regard du droit, travaillant à temps plein sur des emplois permanents, ils devraient tous être reconnus dans l’entreprise comme journalistes en CDI. Ce n’est pas le cas : la moitié d’entre eux (14 sur 30) sont employés à la pige. Cherchez l’erreur !...  Ce statut précaire les expose aux ajustements de plannings en dernière minute, les soumet à un régime de congés payés moins favorable que celui de leurs collègues mensualisés, fragilise leur situation quand ils tombent malade (ok : tu restes chez toi, on ne te paye pas), les tient à l’écart des promotions…

   Comme si ça ne suffisait pas, ils ont appris au mois de janvier que la stratégie numérique d’Europe1 allait être redéfinie et que plusieurs d’entre eux n’y trouveraient probablement plus leur place.  Interpellée à plusieurs reprises sur ses projets, la direction d’Europe 1 reste dans le flou.

   D’où leur décision de se mettre en grève pour une durée de 24 heures, ce mardi 9 avril 2019, afin d’obtenir une clarification de la stratégie numérique d’Europe 1, et la reconnaissance de leur statut de journalistes en CDI.

   En pointe depuis plusieurs années contre la forte proportion de salariés indûment employés en contrats précaires sur des fonctions permanentes de l’entreprise, l’Intersyndicale SNJ-CGT-CFTC d’Europe 1 soutient le mouvement de grève des journalistes d’Europe1.fr et demande à la direction d’apporter au plus vite la réponse qu’ils attendent, aussi bien sur la requalification de leurs contrats que sur la clarification de la stratégie numérique de l’entreprise.

 

   Paris, le 8 avril 2019

 

 

Les syndicats SNJ, CGT et CFTC d’Europe 1

 

JOURNALISTES ! C'EST LE MOMENT DU VOTE

CHOISISSEZ LA CFTC

 

Télécharger l'ELECTIONS 2018 JOURNALISTES

 

 

Pourquoi voter CFTC ?

La CFTC est forte de la dimension nationale et de son poids. La CFTC siège dans les instances majeures de notre profession : Commission nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ), Commission des droits d’auteur, Pôle Emploi (CNRJ), Caisses de retraite et de prévoyance (Audiens), Conseils pédagogiques des écoles de formation des journalistes reconnues par la profession, Conseil national  de l’information statistique (CNIS),.

La CFTC siège dans tous les organismes nationaux : Prud’hommes, Caisse nationale d’assurance vieillesse, Caisse nationale des allocations familiales, Conseil économique, social et environnemental, Conseil d’orientation pour l’emploi (COE). La CFTC participe aux négociations nationales interprofessionnelles : elle siège activement à la Confédération européenne des syndicats et à la Confédération syndicale internationale. 

Nos candidats négocient, gèrent, défendent les intérêts matériels et moraux de tous les journalistes avec conscience, compétence et application. Nos candidats défendent l’équité, la solidarité et la dimension humaine au coeur de l’entreprise.